Les systèmes judiciaires proposent-ils des réponses efficaces aux demandes des citoyens ?

La Justice entre offre et demande

Un juge ne peut dénier rendre justice et, en principe, tous les citoyens ont la possibilité de se présenter devant un tribunal avec une attente légitime de faire valoir leurs droits et d’obtenir un jugement. Théoriquement, ces éléments font du pouvoir juridictionnel (ou judiciaire) l’institution la plus accessible vis-à-vis des autres branches politiques (législatif et exécutif). Cependant, il existe certaines limites pour y accéder. Ces limites pourraient avoir été mises en place pour réduire la masse des litiges et prévenir un engorgement des juridictions. Plusieurs types de « barrières » existent et bien que leurs formes ou buts diffèrent, elles jouent un rôle prépondérant sur l’accès à la justice.

La première barrière est le coût de l’accès à la justice. C’est une problématique globale qui implique que la pauvreté empêche l’accès à l’information ou une représentation adéquate.

Le droit devrait-il être impliqué dans cette dimension économique et sociale à travers des instruments tels que l’aide juridictionnelle ou devons nous considérer la pauvreté comme une problématiques hors du champ d’action du droit ?

 

Réagir à cet article

Soyez le premier à réagir !

  Subscribe  
Me notifier des

Paroles de justice est une plateforme apolitique. Tous les Utilisateurs doivent rester politiquement neutres dans leurs observations ou commentaires. Les débats sur la plateforme doivent promouvoir l’excellence intellectuelle et la recherche scientifique. La courtoisie doit prévaloir de sorte que les oppositions resteront strictement entre les idées et non les personnes. Les commentaires soumis devront préalablement être approuvés par les Modérateurs avant publication. Les Modérateurs se réservent le droit de supprimer tout commentaire.

MENU