Anthropologie et sociologie du rendre justice

Rendre justice n’est pas une opération surgissant ex nihilo. C’est un acte qui s’inscrit dans des histoires, dans des sociétés particulières qui ont toutes connues des évolutions différentes. Il existe cependant des points communs qui permettent anthropologiquement de pointer des convergences de base comme le souci d’arrêter le cycle des vengeances privés qui mènerait, sans l’acte de rendre justice, à la dissolution de la société. Dans cette perspective il s’agit d’interroger le fond commun du rendre justice dans les pays arabes, mais aussi les particularités que l’on peut y retrouver.

Questions de débat : En quoi le décalage entre les lois, les mœurs et la pratique affecte-t-il le rendu de la justice ? Quelle est la marge d’interprétation de la loi par le juge ? Doit-il la respecter à la lettre ?

Réagir à cet article

Soyez le premier à réagir !

Me notifier des
wpDiscuz

Paroles de justice est une plateforme apolitique. Tous les Utilisateurs doivent rester politiquement neutres dans leurs observations ou commentaires. Les débats sur la plateforme doivent promouvoir l’excellence intellectuelle et de la recherche scientifique. La courtoisie doit prévaloir de sorte que les oppositions resteront strictement entre les idées et non les personnes. Les commentaires soumis devront préalablement être approuvés par les Modérateurs avant publication. Les Modérateurs se réservent le droit de supprimer tout commentaire.

MENU